la légende de LAT DIOR

Partager sur les Réseaux Sociaux

LAT DIOR

On raconte que l’homme, le résistant, l’indomptable guerrier, fut tué par une balle en or tout spécialement fondue pour lui car les balles classiques n’avaient sur son corps aucun effet…

Lat Dior avait six chevaux préférés, l’un d’eux se nommait Lityin ce qui signifie épervier et un autre Suusa-up-kaani ce qui voulait littéralement dire « couscous de piment ». Une statue de l’un deux, Malaw, se trouve sur une place de la rue Malick Sy à Dakar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *